banc

Méditations nocturnes d’un banc dépressif à l’usage des météorologues et autres voyageurs

Méditations nocturnes d'un banc dépressif à l'usage des météorologues et autres voyageurs

Les bancs sont toujours une invitation. A s’asseoir bien sûr ; mais à tant d’autres choses : aimer, dormir, lire, vivre, méditer, patienter, se reposer, s’oublier, disparaître… Et c’est certainement parce qu’ils sont cette concentration de la vie que je les aime tant ! Découvrir la suite →

Le déclin de l’empire amériovétique

Le déclin de l'empire amériovétique

{Classifié} Empreinte rétino-mémorielle de l’instable A4712 I 74 / retranscription conforme {Classifié}

Personne n’était revenu depuis la Catastrophe. Il se dit même qu’il devait être le seul à avoir osé affronter l’interdiction. De toute façon, il ne risquait plus grand chose ; plus personne ne risquait grand chose. Depuis la Catastrophe, l’empire s’était lentement mais irrémédiablement délité et il y avait peu de chances pour qu’il rencontre une Brigade.

Découvrir la suite →

Vestiges

Vestiges

Il était encore là, vaillant malgré les assauts. Il avait dans un premier temps conservé ses bois, même s’ils n’étaient plus grand chose et que ces quelques planches recouvertes de mousse avaient renoncé depuis longtemps à accueillir un hôte. Et puis là, telle une bête pourchassée  que l’on aurait dépouillée de si splendides oripeaux, tel le taureau auquel le matador vainqueur fait subir les derniers outrages, il n’était plus que l’ombre de lui-même. Il n’était plus que fer mais pour combien de temps encore ?

Découvrir la suite →