enfant

La jeune fille et la craie

La jeune fille et la craie

Parfois les mots ne viennent plus. J’ai beau plonger ma plume dans l’encrier, rien ne vient. Je suis sec et aride. La feuille déserte et le clavier muet. Heureusement, il reste les photos. Et même avec elles, souvent je balbutie. C’est le quotidien, dirais-je. Et puis, il y a des instants comme ce soir, des instants où la photo surgit. Elle jaillit, charriant mots, pensées, sensations et odeurs. Découvrir la suite →

Le vrai bonheur consiste à faire des heureux… et des heureuses

Le vrai bonheur consiste à faire des heureux... et des heureuses

Les nancéiens – en tout cas, ceux que je connais – disent qu’il s’agit de la plus belle place du monde. Certainement y-a-t’il une once de chauvinisme là-dedans, mais je peux témoigner que cette place est non seulement très jolie mais également très agréable pour prendre, entre amis, un verre à la terrasse d’un des nombreux bars qui entourent la place. Il n’est qu’une précaution à prendre : ne pas oublier ses lunettes de soleil par grand beau car les splendides pavés de la place Stan sont aveuglants !

Si donc d’un point de vue architectural cette place est une réussite, le son et lumière diffusé tous les soirs de l’été est également quelque chose à ne pas rater, notamment avec les enfants.  Découvrir la suite →

De cire et de pierre

De cire et de pierre

J’ai toujours aimé les églises, et autres lieux saints. Longtemps, je me suis posé la question de cette attirance pour ces endroits où ce n’est nullement par conviction religieuse que j’entre avec plaisir. Fréquemment, j’ai pensé que c’était en raison du silence qui y règne ; ou encore ce contraste saisissant entre le vacarme de la ville, et une fois les portes passées, le calme majestueux fait de chuchotements et de bruits feutrés. Aujourd’hui, avec un peu de recul, et certainement par tropisme photographique, je me dis que c’est certainement à cause des lumières qu’on y trouve, de ces contrastes, non plus sonores mais lumineux, de ces jaillissements de couleur sur des murs de pierres de taille,  de ces mosaïques de faïence patiemment agencées, de ces cierges qui renvoient ombres et reflets sur les objets sacrés.

Découvrir la suite →